Je suis une fille de l’hiver, Laurie Halse Anderson, éditions La Belle Colère

27335255_1681020541919777_1931523677_o

 

▬ Je suis une fille de l’hiver, Laurie Halse Anderson, éditions La Belle Colère (2016)

✒️ Lia et Cassie sont meilleures amies depuis l’enfance et ont chacune développé un trouble du comportement alimentaire – l’une l’anorexie, l’autre la boulimie – qui les ont dangereusement entraînées dans une course à la minceur. Mais un jour, leurs chemins se séparent et elles ne s’adressent plus la parole. Lia a dix-huit ans quand elle apprend la mort de Cassie, retrouvée seule dans une chambre d’hôtel dans des circonstances qu’elle finira par découvrir. La nuit de sa mort, cette dernière l’a appelée 33 fois. Le fantôme de son amie vient alors la hanter, alors qu’elle erre dans son quotidien où seul le décompte des calories a une place majeure.
💫 Le livre retrace l’effacement progressif et le déclin d’une adolescente qui a perdu tout intérêt envers la vie, mais également le chemin qui l’a menée à cet état d’autodestruction fanatique. Il ne s’agit pas de soulager ses maux, mais de les guérir et la source de ces derniers est ici explorée ; sa famille, décomposée et déchirée, et ses relations tendues ou inexistantes avec ses parents. Laurie H. Anderson nous plonge littéralement dans la vie de Lia, dans ses pensées obsessionnelles – l’odeur de la nourriture qui lui fait tourner la tête, ses calculs incessants et sa volonté d’atteindre la maigreur ultime – et met ainsi l’accent sur l’absence totale d’un quelconque but dans sa vie, qui la rend également dépressive. La maladie n’est pas que dépeinte, elle est passée au scanner de cette subtile manière. Lire ce livre, c’est se plonger pleinement dans un univers dangereux, et voir à travers les yeux d’une personne entièrement déboussolée. C’est suivre la chute progressive de Lia, en espérant qu’une décharge électrique vienne la secouer et lui faire prendre conscience de la gravité de sa situation. C’est sentir ce vide en elle, cette absence de tout, cette vie creuse et errante. Ce n’est pas un livre facile, il n’est pas à mettre entre toutes les mains car il aborde le thème de l’anorexie d’une façon relativement brute, bien que poétique à la fois. (Suite en commentaire)

  • Supprimer le commentairebookimia– Mais c’est tout de même un roman bien écrit, terriblement puissant, et surtout méticuleusement bien construit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s